LAURENT CHRISTOPHE  
    ________________________________________________________________________________

Photographe à Angers au studio PATTON ou à votre domicile

sur rendez-vous du Lundi au Samedi inclus.

 

Je me déplace sur les départements

35 - 44 - 53 - 72 - et 79

 

___________________

 

 

Pour prendre Rendez-vous :

tel: 06 33 68 89 08

mail: laurent_from_cg@yahoo.fr

Spécialiste de la photo de grossesse, naissance, portrait, famille, Mariage, Boudoir                photo-thérapie et photographie thérapeutique.

 

 

 

 Siret 503 390 205 00030 - Enregistré auprès de l' URSSAF d'Angers.

Les photos, vidéos et textes de ce site sont la propriété intellectuelle de Laurent CHRISTOPHE.

Leur reproduction ou utilisation est strictement interdite - Copyright 2022 - Code de la propriété intellectuelle (Articles L111-1 à L811-6)

LA PHOTO-THERAPIE - L'HISTOIRE D'UN CHEMINEMENT

 

Je ne suis pas arrivé à la photo-thérapie du jour au lendemain par accident.

Cette envie de lier photographie et relation d'aide est le fruit d'un long parcours, d'interrogations, d'évènements, d'introspections.

La photo-thérapie et la photographie thérapeutique ne sont pas arrivées dans ma pratique photographique par hasard.

Historique d'un parcours depuis 2012.

DÉCOUVERTE DE LA PHOTO BOUDOIR

 

J'ai découvert en 2012 ce que la photo de Boudoir pouvait apporter aux femmes un peu par accident.

C'est une demande de séance qui a provoqué mon implication dans ce style photographique. Cette première séance avec Nathalie fut une révélation et l'opportunité de découvrir que la photo pouvait apporter du bien-être.

Nathalie avait vu mes photos de grossesse et souhaitait poser en lingerie, sans tomber dans le coté trop sexy, voir glauque.

Le style Boudoir lui convenait à merveille.....

Un changement morphologique lui faisait douter d'elle même, elle ne  supportait plus de voir son reflet dans le miroir.

Cette séance fut une révélation pour nous deux.

Voici son témoignage :

Comment dire? Les photos sont superbes... magnifiques...
woaah! J'ai pas l'impression que c'est moi tellement elles sont belles.. 

Je découvrais que la photo aidait à mieux se percevoir et à porter un autre regard sur soi.

 

       PHOTO DE BOUDOIR - RELATION D'AIDE et       PHOTO-THERAPIE

 

A chaque séance les témoignages vont un peu dans le même sens :

La séance est une expérience émotionnelle forte, les photos sont bouleversantes, les femmes ne se reconnaissent pas au premier abord; et elles sortent de leur séance avec une confiance en elles reboostée.

Elles sont reconnectées à leur corps et se perçoivent de manière positive.

Chaque témoignage me convint de poursuivre et de faire connaitre ce style au plus grand nombre possible de femmes .

Depuis 2013, le fait de publier des extraits de séance et le bouche à oreille m'ont amené à réaliser plus de 200 séances parfois avec des femmes venant des 4 coins de la France.

Petit à petit je créer un protocole pour accompagner les femmes avant, pendant et après leur séance. La méthode fonctionne elle est en permanente évolution. Chaque séance est une opportunité de perfectionner sa pratique.

 

 

2O2O L'ANNEE OU TOUT BASCULE

 

L'année 2020 restera dans les esprits comme l'année de l'apparition de la COVID 19.
Suite à des évènements importants que je vais expliquer plus loin cette année fut une année de bouleversement, de profondes interrogations et même d'introspection.

DE LA PHOTO DE BOUDOIR A LA PHOTO-THERAPIE

 

Début 2020 alors que j'accompagne des femmes dans leur séance à l'occasion de la 7ème édition du Marathon Boudoir, je perds de façon brutale mon papa.

En Octobre 2020 suite à la crise du COVID je perds mon emploi de cadre commercial suite à un licenciement économique.

L'automne 2020 sera une période de profonde réflexion sur mes valeurs, ce qui m'anime, ma relation à "l'autre", ma place dans l'univers, mes envies.

J'ai 55 ans et je me projette pour les 10 années à venir.

 

Je m'interroge sur la capacité que je peux avoir à aider les femmes tout en faisant mon métier de photographe.

 

Au troisième trimestre 2020 je m'intéresse à la photo-thérapie ou la photographie thérapeutique et je fais de nombreuses recherches sur internet.
Cette pratique photographique que je vois comme un possible prolongement après une séance Boudoir me semble pertinent.
En Janvier 2021 je suis la formation d'Elodie Sueur MONSENERT - Modules 1 - 2 - 3

 

La formation d'Elodie SUEUR MONSENERT - mon témoignage

J'ai suivi fin janvier les 3 modules en présentiel sur Paris et je vous livre ici mon témoignage.

Photographe pro en photo sociale (Mariage - Grossesse - Naissance - Famille) depuis 2010 (en double activité en auto-entreprise), j'ai commencé à faire de la photo de Boudoir presque par accident sur un simple appel téléphonique. Dès la première séance j'ai eu l'expression de la souffrance féminine et pourtant la séance c'est bien passée, ma cliente était ravie, et son témoignage était bouleversant. C'est toujours une femme avec qui je suis en contact.

J'ai commencé à montrer mes photos et j'ai toujours eu des témoignages très touchant de femmes en mal être et qui ressortaient des séances transformées.

J'ai perçu dès le début dans ce style photographique un moyen d'exercer le métier qui me plait, et en plus de faire du bien.

Après environ 200 séances j'ai eu le sentiment que je pouvais faire plus et mieux.

2020 a été une année compliquée, perte de mon papa, perte de mon boulot de cadre commercial en octobre. Mais cela m'a donné le temps de me poser les bonnes questions arrivé à 54 ans, il était temps…..

Et puis le terme Photo-thérapie est revenu à ma mémoire comme une évidence.

3 jours avant la formation je retrouve le site web d'Elodie, nous sommes vendredi et la formation commence le lundi suivant. Je risque un SMS très matinal. 9h00 le téléphone sonne, c'est Elodie.

Nous faisons connaissance et je lui expose mes motivations à me joindre un peu comme un cheveu sur la soupe à cette formation. Il reste une place et elle m'attend.

Les planètes sont alignées ; la navette est prête si je ne saisie pas l'occasion je vais manquer quelque chose, c'est trop beau pour être vrai.

Lundi , j'arrive à la formation. D'autres stagiaires sont déjà là. Nous faisons connaissance dans une atmosphère apaisée et détendue. Et la formation commence…..

Et là je me dis qu'il n'y a pas de hasard. Je suis venu pour me former mais aussi pour régler quelques problèmes avec moi-même, avec mon passé (et j'ai eu une enfance heureuse) pour laisser de coté mes pensées limitantes.

Au fur et à mesure de la formation tout devient clair et se met en place. Je ne recule pas devant les exercices et j'y vais. Quitte à venir à la piscine autant plonger du 5 mètres

C'est une expérience humaine inoubliable, confrontante, dans la bienveillance et sans jugement. Surement une des plus belles semaines de ma vie tellement elle était enrichissante en informations et en émotions. Cette formation est extraordinaire. Les outils sont puissants et efficaces dans un protocole bien établi qui ne laisse pas de place au hasard.

Elodie est une personne humainement rare avec un passé et une compétence riche, il n'y a pas de secret…..

Merci infiniment Elodie pour tout ce que tu nous a apporté collectivement et individuellement durant ces 6 jours, cela à changé ma vie. Laurent C.

 

Plus d'informations sur le site d'Elodie SUEUR MONSENERT

https://www.photo-therapie.com/

Depuis 2012 sans le savoir, j'ai fait de la photographie thérapeutique en faisant de la photo de Boudoir

 

Cette formation auprès d’Élodie SUEUR MONSENERT me bouleverse à titre personnel et professionnel.

 

Les outils que j'expérimente personnellement au cours des 3 modules me font percevoir la force cachée que peut avoir l'image de soi.

  • Module   1  "Thérapie corporelle & Photo-thérapie" 
  • Module   2  "Thérapie corporelle & Pathologies" 
  • Module   3  "Thérapie corporelle & Photo-thérapie" 

 

Je découvre une autre dimension de l'image qui va bien au delà de la surface du papier glacée.

Comment la photo, cette représentation du réel nous touche émotionnellement de façon très personnelle et très intime et nous amène à comprendre les traumas que nous accumulons parfois depuis notre plus tendre enfance sans en avoir une pleine conscience.

Sentiment d'abandon, rejet, moqueries dans la cour d'école, agressions verbales ou physiques, ruptures amoureuses difficiles, pertes de poids, prise de poids; perte d'intérêt du conjoint, protection inconsciente vis à vis d'une potentielle future agression, notre corps somatise, notre corps n'oublie rien.

 

«Lorsque nous mettons des mots sur les maux, les dits maux deviennent des mots dits et cessent d'être maudits.»  Guy Corneau

 

L'APPROFONDISSEMENT DES CONNAISSANCES

 

Je poursuis mes recherches pour approfondir mes connaissances et mieux comprendre les ressorts entre tous ces concepts.

La lecture du livre de Chloé HOLLINGS " Fuck les régimes !" m'apporte tout un lot de références pour comprendre les rapports entre les femmes, la nourriture, les troubles du comportement alimentaire et les régimes.

 

https://www.payot-rivages.fr/payot/livre/fuck-les-r%C3%A9gimes-9782228917087

 

 

"Lorsqu’une femme ne vit pas suffisamment avec son corps, le corps finit par lui apparaître comme un ennemi"

Milan KUNDERA

LE RAPPORT A LA NOURRITURE ET LE RAPPORT à SOI

 

Le livre de Chloé HOLLINGS contient énormément de références à ses propres lectures.

Parmi lesquelles Susie HORBACH.

Susie HORBACH est une psychothérapeute et psychanalyste britannique, auteure de plusieurs ouvrages sur le surpoids. En 1976, elle crée à Londres, avec Luise Eichenbaum, le Women's Therapy Centre, puis en 1981, à New York, le Women's Therapy Centre Institute. Wikipédia

 

Ces 2 principaux ouvrages édités en 1978 (Maigrir sans obsession) et 1984 (Maigrir : la fin de l'obsession ) sont une plongée dans la relation des femmes à la nourriture dans les années 1970. A travers sa participation à des groupes de parole Susie ORBACH nous livre un témoignage de tout ce qui se cache de culturel, de non dit sur notre rapport à la nourriture, comment nos parents à travers leurs exemples conditionnent plus ou moins notre rapport à l'alimentation et comment se libérer du culte des régimes.

 

Il est aussi question du rapport psychologique dans le champ de l'intime, du relationnel avec les autres, et comment les régimes induisent souffrance et contrôle. 

LE CORPS N'OUBLIE RIEN

 

Le livre de BESSEL VAN DER KOLK est un pavé de 600 pages que je n'ai pas lu en totalité car ce n'est pas un roman que l'on dévore en quelques jours.

Le traumatisme fait partie de notre vie, notre corps physique et notre mémoire en garde une trace.

Bessel van der Kolk est un psychiatre Américain, professeur de psychiatrie à la Boston University, il a fondé le Trauma Center de Boston

il a passé quarante ans de sa vie à soigner des survivants de guerre, des femmes et des enfants maltraités, victimes d'accidents ou d'agressions.

C'est un spécialiste du traitement du stress post traumatique. Dans son ouvrage  il explique pourquoi et comment le cerveau du traumatisé fonctionne.

Comment la violence s'installe dès l'enfance, comment notre mémoire traite ses informations, comment cela impacte nos émotions, comment notre corps somatise et donne des pistes pour avancer.

D'autres auteurs de référence sur des sujets connexes ( enfance - attachement - traumatisme - résilience ) :

Alice MILLER - Françoise DOLTO - Boris CYRULNIK -

 

REMONTER A LA SOURCE - LA FORMATION AVEC EMILIE DANCHIN A BRUXELLES

 

 

Ma quête de compréhension ne va pas s'arrêter à Paris. Elle va me conduire jusqu'à Bruxelles auprès d’Émilie DANCHIN.

En effet mes recherches sur la photo-thérapie m'ont amenées à la source. Cette source c'est Judy WEISER.

 

Qui est  Judy WEISER ?

Judy WEISER est psychologue, art-thérapeute, consultante, éducatrice, formatrice, professeure auxiliaire universitaire, conférencière internationale et auteure - et l'une des premières pionnières de la photothérapie, de la photographie thérapeutique, de la photo-art-thérapie, de la vidéothérapie et d'autres techniques connexes. Fondatrice et directrice du PhotoTherapy Centre à Vancouver, au Canada, elle est considérée comme l'autorité mondiale sur la signification émotionnelle des photographies personnelles depuis les années 1970. 

 

Sauf que le Canada ce n'est pas la porte à coté et qu'en 2021 avec le COVID cela m'est inaccessible.

Heureusement à Bruxelles il y a Emilie DANCHIN qui est francophone et formatrice accréditée par Judy WEISER.

 

Qui est Emilie DANCHIN ?

Émilie Danchin est psychothérapeute à Bruxelles. D’orientation psychanalytique jungienne et winnicottienne, elle est praticienne en hypnose ericksonienne et en thérapie brève (Institut Milton H. Erickson de Belgique, T. Melchior, Bruxelles). Elle est formée aux techniques de photothérapie (PhotoTherapy Center, Judy Weiser, Vancouver) et de photographie thérapeutique (sa propre méthodologie, Analytique photographique®, Bruxelles). Elle est thérapeute en psychosomatique relationnelle à partir de la clinique en psychosomatique de l’enfant, l’adolescent et l’adulte et la relaxation psychosomatique (Centre international de psychosomatique relationnelle, Sami Ali, Paris). Émilie Danchin a développé une clinique de l’adolescent et de l’adulte dans laquelle elle se concentre sur la situation relationnelle des patients et sur les images par le biais de l’utilisation de photographies et d’activités photographiques et de l’interprétation des rêves. Elle reçoit les adultes, les adolescents et les couples.

En participant à de nombreuses expositions et conférences, Émilie Danchin contribue largement à faire connaître les spécificités thérapeutiques de la photographie. Elle est référente internationale pour les pays francophones dans le domaine.

(Source : https://emiliedanchin.be/a-propos )

 

 

Septembre 2021- Module 1 ( La Photothérapie) auprès d'Emilie DANCHIN à Bruxelles

Cette formation sur 4 jours va bousculer 12 années de pratique photographique et modifier ma compréhension de l'image photographique.

 

"Dans une photo, nous mettons le sens que nous voulons et nous prenons le sens dont nous avons besoin"

Judy Weiser

 

Cette plongée dans la façon dont nous percevons l'image photographique, notre relation au réel, au contenu de la photo et comment la photo peut devenir un objet de médiation thérapeutique est fascinant.

Comment une simple photo que nous avons dans notre portefeuille peut devenir un outil de médiation thérapeutique et nous permettre d'entrer en relation avec l'autre pour lui permettre d'exprimer ses émotions.

La relation entre la photographie, le réel, l'ouverture sur l'imaginaire et la projection de soi sont des concepts qui me permettent de percevoir tout ce que je n'ai pas imaginé des enjeux dans ma pratique en photo de Boudoir depuis 2012.

 

 

Novembre 2021 - Module 2 ( La Photographie thérapeutique et d'action sociale) auprès d'Emilie DANCHIN à Bruxelles

Je continue le parcours de compréhension de la puissance des outils que sont les photos, la relation au réel, les projections dans l'imaginaire, la relation d'aide et comment apporter du mieux être grâce à tous ces outils.

 

 

 

La photo-thérapie c'est quoi ?

Il y a surement autant de définition de la photo-thérapie qu'il y a de photographe ou de thérapeute.

Il faut déjà ne pas faire de confusion entre photothérapie et photo-thérapie.

Le premier terme "photothérapie" est un traitement médical de nombreuses dermatoses en utilisant des rayons ultraviolets.

Déjà d'un point de vue sémantique il y a un risque de mélange des genres.

 

La photo-thérapie, la photographie thérapeutique, photographie-thérapie, thérapie-photo, photographie à visée thérapeutique, qu'est-ce que c'est ?

D'une façon assez simple, c'est le fait d'utiliser la photographie de soi-même comme un support permettant une ouverture à la parole.

La puissance de la photo tient dans le fait qu'elle est une représentation du réel pleine d'émotions.

Les photos peuvent être des photos existantes, des photos de vous réalisées par le passé, ou des photos réalisées lors d'une séance.

La photo permet grâce à l'approche formée et bienveillante du photographe d'avoir une perception de soi différente.

Je reviens en détail sur ces concepts un peu plus en détail dans d'autres pages du site.

 

Pourquoi ?

Parce que nous nous percevons au travers de notre prisme et projetons de nous notre propre image corporelle.

Quand nous allons mal, cette projection de nous même devient négative au point que parfois nous ne supportons plus notre reflet dans le miroir.

Nous ne voyons que nos complexes, ils finissent par devenir des points de fixation et cristallisent toutes nos pensées.

Un détail insignifiant retient toute notre attention et nous fait oublier tous les éléments positifs qui composent notre personne.

Même les mots réconfortants de nos proches n'ont plus de prise sur nos pensées négatives.

Notre perception de nous même est altérée.

Nous n'avons plus confiance en nous, l'estime de soi est abimée, bref tout va mal dans un monde où la silhouette mince est reine, les influenceuses vont toujours bien, portent des fringues à des tarifs inaccessibles dans des lieux de rêves toujours au soleil.

Les réseaux sociaux, les magazines, les médias, dictent ce qui est bien, ce qu'il faut faire, porter, avec des codes pour ressembler à des modèles féminins stéréotypés dans lesquels les femmes ne se retrouvent pas et pour cause.

 

Pourquoi faire appel à un photographe ?

Cela permet de s'approprier son image corporelle, de se réconcilier avec cette perception de soi, de s'apprécier, de gagner en estime de soi.

La photographie est thérapeutique, pas le photographe.

Autant être clair sur ma démarche, je ne suis n'y psychologue, n'y psychiatre même si ces sujets me passionne tant ils sont à la frontière de ma pratique en photo.

Mon approche photographique ne se substitue pas au travail que vous avez peut être déjà entrepris avec un(e) thérapeute diplômé(e) quelque soit sa spécialité.

Le travail photographique est souvent complémentaire, d'ailleurs des psychologues et d'autres professions paramédicales sont intéressé(e)s par la démarche et je suis en rapport avec certain d'entre eux pour créer des passerelles entre nos métiers.

 

Je suis un accompagnateur, un confident, une oreille attentive, un œil bienveillant et je vous accueille sans jugement.

 

Même une simple photo de portrait peut être thérapeutique et devenir une ouverture à la parole.

 

«Lorsque nous mettons des mots sur les maux, les dits maux deviennent des mots dits et cessent d'être maudits.» 

Guy CORNEAU

 

La force de la photographie thérapeutique tient en quelques mots :

Il y surement autant d’interprétation de la puissance de l’outil photographique qu’il y a de praticien(ne)s.
D’une façon assez simple, c’est utiliser des photos de soi récentes ou faisant parti de votre passé comme un support permettant de libérer la parole en utilisant des photos (représentation du réel) comme base d’échange. 
C’est utiliser les émotions et les intuitions déclenchées les photos, dans le but de mieux comprendre et d’améliorer sa vie.

La photo est vraie, c'est une image fixe, immuable, qui vous permettra de vous référer jours après jours à ce que vous êtes afin que cette réalité devienne vôtre et transforme votre perception de vous même.

Cela vous permettra de vous réapproprier votre image, de vous accepter telle que vous êtes, de vous aimer.

Le regard est le miroir de l'âme.

 

 

POUR ALLER PLUS LOIN - DES RESSOURCES QUI EN PARLENT

 

Je vous propose ci-dessous une liste de contenus non exhaustifs qui abordent la photographie thérapeutique :

 

Emilie DANCHIN - Belle comme une image

https://www.youtube.com/watch?v=wuQB587-onQ&t=3620s

 

Judy WEISER

https://phototherapy-centre.com/french/

 

MARIE CLAIRE

 - https://www.marieclaire.fr/,la-therapie-photo-une-methode-efficace-pour-retrouver-l-estime-de-soi,731133.asp

 

 

Émission Coute que coute avec Jean Mahaux Phototherapie ©RTL Claire Sadot

https://www.youtube.com/watch?v=ZTsMO11s17k

 

Mon interview sur Radio Campus Angers le 28 Avril 2022

https://www.radiocampusangers.com/emission/la-redac/lafterwork/dans-un-photo-boudoir/